L’amour comme une drogue.

Mots  contraints : Sillon, rosée, herbe, aurore, pénétre, sabot, graine, authentique, logis

Aurore n’avait pas les pieds dans le même sabot et ne lésinait pas sur les moyens pour obtenir sa dose quotidienne d’herbe.

Aussi s’était-elle créé un solide réseau d’amants dealers à même de lui fournir le plus authentique des voyages dans les paradis artificiels.

De la graine de voyou me direz-vous. Mais qu’elle faisait manger dans sa main sitôt qu’ils avaient passé la porte de son logis. Car, pour dépendante qu’elle était à la weed, elle avait réussi à rendre ses messieurs encore plus accro au sillon de son décolleté. Et chacun d’entre eux aurait vendu son âme au diable pour avoir le privilège d’y déposer sa rosée.

Leur commerce était donc gagnant-gagnant.

Les oulimots des copains

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s