Le test.

Une fois n’est pas coutume, elle s’est mise à genoux devant lui. C’est pour mieux l’avoir à sa merci. Car, si elle lui a interdit de jouir, elle veut savoir jusqu’où il peut tenir sa promesse.

De sa main gauche en coupe, elle lui enserre doucement les couilles. De la droite, elle fait des va-et-vient le long de sa hampe jusqu’à obtenir la raideur souhaitée.

Elle approche sa bouche du gland. Très près. Au point qu’il peut sentir son souffle. 

Sa queue oscille lourdement. Mais il sait qu’il ne doit pas esquisser le moindre geste.

Il gémit. 

Il est prêt. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s