Rideau

Je suis coincé : c’est à moi de faire la fermeture et le serveur est en train de rendre l’âme en émettant de grandes gerbes d’étincelles. Je vais faire comment pour assurer le service sans réseau, hein ?

Tout ça c’est la faute des intempéries. Enfin, plutôt de ce vieux bâtiment dont l’étanchéité serait à revoir. C’est la flotte qui suinte de partout à chaque orage qui provoque des court-circuits partout et qui provoque ce merdier

Mais tout le monde s’en fout. La finance a dit qu’il fallait rééquilibrer la balance. Et quand elle parle on l’écoute. Alors on rogne sur les budgets. Et puis il pleut si rarement ici. On peut bien éponger de temps en temps.

En attendant, je dois essayer de faire tourner un service entre deux coupures. Pour que l’usager soit content. Pour qu’il mette de bonnes notes dans le questionnaire de satisfaction. Ce n’est d’ailleurs plus vraiment un usager. Un client plutôt.

Et il s’en fout lui aussi que tout fonctionne à l’économie. Qu’il ait ses réponses parce que quelqu’un s’est crevé la paillasse pour pallier à tout ce qui déconne. Seul compte le résultat. Et c’est partout pareil maintenant.

Mais j’aime mon métier. Alors ces foutues dernières heures je vais assurer. Quoi qu’il m’en coûte. Même si je sais qu’en sortant de là je serai une loque, trop fatigué et énervé pour dormir. Alors je vais encore tourner en rond dans mon lit. Pour reprendre, crevé, le lendemain.

Ça tiendra tant que ça pourra. Comme le serveur ce soir. Et puis après on verra. Quand tout sera pété, on se demandera bien comment on a pu en arriver là.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s