Tristesse

Mots contraints : Matin, montagne, brillant, fatigué, marche, café, sucette,, bleu, perdu

C’était à peine le matin et il se sentait déjà fatigué. Perdu même devant la montagne de dossiers qu’on lui avait attribués au dernier moment. Il avait l’impression de prendre le train en marche et, si brillant fût-il, sentait qu’il ne s’en sortirait pas.

Seul devant son café, des bleus à l’âme, il regrettait  quand il était bébé, ces heures où une simple sucette suffisait à le consoler. Il lui faudrait bien plus en ce moment.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s