Lendemain

Mots contraints : Matin, montagne, brillant, fatigué, marche, café, sucette, bleu, perdu

J’ai perdu le compte de ceux avec qui je baisais quand cette montagne de muscles est venue me présenter sa queue qui était tout aussi hypertrophiée que le reste de son corps.

Le brillant qu’il avait à l’oreille et sa grosse veine bleue qui palpitant sont les dernières choses dont je me rappelle car tout est parti en sucette après, et là, au petit matin, nue au milieu de tous ces hommes endormis, j’essaie de rassembler mes souvenirs en buvant un café.

Ce qui me surprend, c’est que je ne suis pas fatiguée. Si j’ai les yeux brillants, c’est de luxure. Je ne suis toujours pas assouvie et je me dis qu’il va falloir remettre les garçons en marche si je veux l’être. 

La pleine lune a décidément de drôles d’effets sur moi.

(image Evan Ruel / Flickr)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s