On the beach

C’est les vacances et pourtant nous nous sommes levés très tôt. C’est pour une bonne raison car nous voulons profiter de la plage avant que la foule ne débarque.

Le soleil n’est pas bien haut lorsque nous arrivons au bord de l’eau et ses rayons n’ont pas encore dissipé une légère brume au-dessus de l’eau. J’aime beaucoup cette ambiance. Elle m’apaise et je pourrais rester des heures ainsi à regarder la mer d’huile devant laquelle nous sommes assis. 

Nous sommes seuls. Il n’y a pas âme qui vive où que se porte notre regard autour de nous. Nos regards se croisent et les mots ne sont pas nécessaires pour comprendre que nous avons la même envie tous les deux. Je prends son menton entre mes doigts et l’embrasse. Un baiser d’une sensualité folle, comme s’il était devenu urgent que nous fusionnions. Sa langue danse contre la mienne et je sens mon sexe se redresser dans mon short de bain. C’est un lieu public mais désert et une envie insensée me vient. Je décolle mes lèvres des siennes

  • Et si… 

Elle ne me laisse pas le temps de finir ma phrase et fait passer son T-shirt par-dessus sa tête. Elle est de trois quart face à moi . Ses seins menus se découpent sur le fond bleu vert de l’eau et attirent mes mains qui les empoignent. Elle gémit et se tortille pour faire valser son petit short en jeans ainsi que son slip de bain. Elle est à présent nue, face à moi, les yeux clos et la tête légèrement penchée en arrière. Cette façon qu’elle a de s’offrir à moi me rend dingue et il ne me faut guère de temps avant que je ne me retrouve dans la même tenue qu’elle. 

  • Allonge-toi sur la serviette 

Le ton qu’elle a employé est sans réplique. Je m’exécute donc. Ma queue pointe maintenant vers le ciel. Elle s’en empare doucement comme pour mieux en apprécier la texture et les dimensions avant de s’accroupir sur moi et s’empaler avec une incroyable douceur. Nous restons quelques secondes immobiles ainsi. Je la sens pulser sur mon gland et ma hampe et je dois me mordre les lèvres tant la sensation est forte d’être ainsi serré en elle. Ce n’est pourtant pas la première fois mais, peut-être à cause de la situation inédite, j’ai l’impression que tout est décuplé. 

Elle finit par monter et descendre sur moi et je la saisis aux hanches pour accompagner son tempo. Je me sens à sa disposition, être l’objet du plaisir qu’elle est en train de se donner sur cette plage déserte et j’aime cela..Elle a fermé les yeux et son corps chaloupe au-dessus du mien. Nous ne disons rien, nous laissant porter par le seul bruit du ressac au point que j’en oublie que nous pourrions être surpris par des baigneurs matinaux. 

J’ai perdu la notion du temps quand elle finit par s’abattre sur mon torse en poussant un râle de plaisir. Je la suis quasi-immédiatement dans l’orgasme. 

Nous restons quelques instants blottis l’un contre l’autre avant qu’elle ne se lève et entre dans la mer. Je la suis. Cette baignade après l’amour a une saveur tout particulière et je l’enlace une nouvelle fois après quelques brasses. 

Nous apercevons des silhouettes qui s’approchent. Il est temps de sortir de l’eau et de redevenir des personnes convenables. Mais j’ai déjà prévu de programmer mon réveil plus souvent. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s