Carnet de voyage (28)

Les palpitations du sexe que je caresse me sont familières : l’explosion est imminente. Je cesse donc tout mouvement et en fais part à ma complice qui, de son côté continue à m’astiquer tout doucement. 

  • Tu y es presque toi aussi, je me trompe ? 

C’est en effet le cas. Je ne relève pas que c’est la première fois qu’elle me tutoie 

  • Je vous veux tous les deux ensemble. Tu arriveras à gérer seul ? 

Elle met ma queue dans ma main libre. Je comprends immédiatement ce qu’elle attend de moi et ajuste mes gestes à ce que je ressens. 

C’est le moment. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s