Carnet de voyage (29)

Vous y êtes, je le sens, allez-y les garçons ! 

Elle tend vers nous un visage extatique. Dans une extraordinaire synchronicité, nos deux premiers jets l’atteignent sur les joues, maculent son menton et finissent de se perdre sur sa gorge. 

Je continue de nous agiter et une deuxième salve, tout aussi puissante que la première, l’atteint en pleine poitrine, qu’elle étale à pleine main sur sa peau.

-Oh quelle vigueur ! Et ce que c’est bon de se faire ainsi asperger ! Il vous en reste encore ? 

Elle ne nous laisse pas le temps de répondre et vient nous téter l’un après l’autre. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s