Un autre voyage

La pluie sur la vitre a fini de noyer le paysage alors que le train part. Il s’en fiche, il n’a pas envie de le regarder. Il lui rappellerait trop de souvenirs de celle qu’il vient de quitter alors qu’il a décidé de se tourner vers l’avant. 

Notamment vers la femme qui est assise en face de lui et dont il a senti le pied nu lui caresser négligemment le tibia avant qu’il ne remonte vers son entrejambe. 

Elle le dévisage sans manifester la moindre expression et semble le sonder de ses yeux gris acier. 

Il tente un timide sourire 

Voyage (53)

Le voyage devrait être fini. Il a regagné ses pénates et sa vie a commencé à reprendre son cours. 

Il n’empêche. 

Au cours des deux mois qui se sont écoulés il a aimé la créativité dont il a fait preuve et s’est ému des réactions qu’il a pu provoquer.

Alors il ne s’en tiendra pas là. Et, même si c’est de façon sporadique, il continuera à s’offrir par objectif interposé. 

De la lingerie et de nouveaux jouets sont arrivés aujourd’hui. 

Ils ne prendront pas la poussière et elle n’en perdra rien, il s’en fait la promesse.

Il le lui doit. 

Voyage (52)

Il est rentré. 

Reste maintenant à ce qu’il retrouve ses marques après tout ce temps passé loin de son appartement. 

L’endroit est petit et il doit compter avec son encombrement pour ses compositions à venir. Il a pris l’habitude de grandes surfaces pour ce faire. Il doit se réacclimater. 

Mais il sait que ce n’est qu’une question de jours. Que la pratique reviendra vite. Il le faut de toute manière. Il n’a pas l’intention de stopper sa production. 

S’exposer est presque devenu une drogue tant il y a pris goût.

D’ailleurs, son petit balcon lui fait de l’œil ce matin 

Voyage (51)

Le voyage touche à sa fin. Ce soir il sera de nouveau dans le train. 

Il y pense avec un peu d’appréhension mais avec grande hâte. 

Il ne sera toujours pas près d’elle. Ce n’est qu’une question de temps désormais. Mais il veut lui envoyer une dernière salve avant de faire sa valise. Histoire de la rendre un peu plus impatiente de le retrouver.

Il sait l’effet qu’il peut lui faire. Il sait aussi comment la surprendre. Il veut aussi se faire plaisir. Alors, même s’il ne se fera pas jouir cette fois, cela est interdit, il tutoiera ses limites. 

Voyage (50)

C’est Boxing Day.

Et, plutôt que de céder à la folie mercantile qu’il est devenu, il préfère lui redonner ses lettres de noblesse.

Il va donc distribuer des cadeaux aux plus démunis. 

Pour ce faire il commence par parcourir les TL de ses abonné(e)s. 

Il a noté que certain(e)s, dont le métier n’a pas été de tout repos, ont été éloignés de leurs proches à cause d’une nuit de Noël de garde.

Il leur envoie un petit mot, leur proposant le réconfort d’un café dont il a le secret. 

La photo suivra si ielles le désirent. 

Voyage (49)

Photo par Rab sur Flickr

La nuit a été courte. Il a œuvré à la satisfaire jusque tard mais, même avec le sentiment du devoir accompli, il a eu du mal à trouver le sommeil. 

C’est que, tellement heureuse de son cadeau du soir, elle lui a promis qu’il aurait une surprise sous le sapin.

Il est impatient de la découvrir et c’est dès l’aube que, nu et terriblement excité, il se saisit de son téléphone. 

Il n’a qu’une seule image : une sensuelle carte de vœux. Mais il a surtout un lien vers une archive qu’il s’empresse d’ouvrir.

Il sourit, heureux : le cadeau valait l’attente. 

Encore et toujours

Mots contraints : Pétale, Astrolabe, Tentacule, Orgue, Exergue, Après-midi, Cerné, Gens, Volute

L’Astrolabe et la Boussole avaient connu un sort funeste lors de leur voyage autour du monde. J’espérais ne pas faire de même alors que j’explorais sa fleur, préalablement humidifiée pétale par pétale par ma langue, de mes doigts démultipliés comme autant de tentacules

Les gémissements qu’elle poussa ensuite mirent en exergue la réussite de mon projet. Ce n’étaient certes pas les grandes orgues mais lorsque, repue, elle me regarda, les yeux cernés, à travers les volutes de fumée de sa cigarette, je sus que nous n’avions pas perdu notre après-midi

Mais ce que je ne comprends toujours pas, c’est qu’elle ait voulu passer Ancora E Sempre en fond sonore de nos ébats. Exhumer Gens pour l’occasion me semble toujours toujours obscur. À moins que ce ne fût une supplique cachée. Pour que je ne l’abandonne qu’une fois extraites les dernières larmes de son plaisir.

Voyage (48)

C’est réveillon ce soir. Ils ne le passeront pas ensemble il le sait. Il n’en cherche pas moins à l’associer à cette journée de fête.

Ce sera donc un crescendo à distance qu’il va lui proposer. Jusqu’à l’apothéose de minuit.

Elle aura sa queue et son cul sous les yeux sous toutes leurs coutures. Ça ce n’est pas nouveau. Ce qu’il veut de différent c’est que, au moment de déballer les paquets, elle puisse voir qu’il lui offre sa jouissance et les spasmes de son œillet sur le bijou qu’il se sera inséré.

En plein écran et en haute résolution 

Voyage (47)

La nuit lui a été profitable et il s’est levé avec de bien meilleures dispositions que la veille. 

Il accomplira donc ses tâches de la veille et pense déjà au comment. On lui a demandé des dessous de dentelle et de l’insolite. Il a déjà son idée. 

Une expérience de cabine d’essayage avait été concluante. Il passera la vitesse supérieure en ajoutant des accessoires.

Il conclura avec un rendez-vous médical tardif. Le parking du cabinet est peu éclairé et à cette heure il sera tranquille. 

Mais sait-on jamais. 

Il ne peut s’empêcher de caresser sa queue à cette simple idée. 

Voyage (45)

Un dimanche au ralenti : la nuit a été bien courte et il doit recharger ses batteries, même s’il a le temps de ses vacances pour récupérer.

Pas question pour autant de relâcher ses efforts. Elle a des attentes et il doit les combler. Il le fera juste d’une façon moins intense.

Les poses donc seront un peu plus sages. Pour compenser il y mettra une touche de tendresse. C’est important aussi se dit-il. 

C’est le moment de sa première série. Il la fait depuis son lit, alangui. C’est l’occasion de tester sa nouvelle perche afin de chercher de nouveaux angles.