Jeux de main

J’étais, je pense bien, plus expérimenté 

Que vous à la pratique et je vous ai offert

Mon corps volontiers pour que vous puissiez la faire

Une première fois. Vous sembliez tentée

****

Je me suis mis en place, vous avez hésité

Avant de mettre un doigt. J’allais vous stupéfaire 

En étant accueillant, sans en avoir souffert, 

De toute votre main. Vous voilà contentée

****

Nous avons plusieurs fois réitéré l’action 

C’est devenu, je crois, une de nos passions 

Moment incontournable de nos retrouvailles. 

****

Et ce n’est sûrement que le premier palier

Nous voilà désormais inextricablement liés 

Bien plus que par d’hypothétiques épousailles. 

Stockholm

« Le confinement c’est la vie » 

J’avoue ne pas avoir saisi le sel de cette phrase quand Vous me l’avez dite au cœur d’une de nos premières conversations au téléphone. Nous ne pouvions alors envisager de relation qu’à distance et, faute de pouvoir baiser, nous contentions de caresses partagées en visioconférence et d’une correspondance toujours plus osée. 

Nous nous sommes vus depuis et, non content de Vous être occupée de mon arrière-train à chacune de nos retrouvailles, Vous m’avez révélé mon amour pour la claustration en me faisant passer des heures dans le réduit qui Vous sert de cave.

Merci Maîtresse. 

Un autre voyage (5)

Elle finit par reposer la bouteille. Un large sourire se dessine sur ses lèvres et ses yeux brillent. Elle n’est pas déjà pompette, si ? Elle semble tellement lucide en le regardant. 

Il brûle de l’embrasser. Elle devance ses vœux 

  • Je vous propose une manière amusante de trinquer avec moi. Je garderai le champagne en bouche et vous viendrez vous y abreuver. Vous verrez, c’est délicieux. 

Il n’a pas le temps de répondre. Elle a pris une nouvelle rasade et se penche vers lui.

Ce premier baiser a des saveurs mêlées de brut et de lipstick parfumé aux fruits des bois. 

Voyage (53)

Le voyage devrait être fini. Il a regagné ses pénates et sa vie a commencé à reprendre son cours. 

Il n’empêche. 

Au cours des deux mois qui se sont écoulés il a aimé la créativité dont il a fait preuve et s’est ému des réactions qu’il a pu provoquer.

Alors il ne s’en tiendra pas là. Et, même si c’est de façon sporadique, il continuera à s’offrir par objectif interposé. 

De la lingerie et de nouveaux jouets sont arrivés aujourd’hui. 

Ils ne prendront pas la poussière et elle n’en perdra rien, il s’en fait la promesse.

Il le lui doit. 

Voyage (51)

Le voyage touche à sa fin. Ce soir il sera de nouveau dans le train. 

Il y pense avec un peu d’appréhension mais avec grande hâte. 

Il ne sera toujours pas près d’elle. Ce n’est qu’une question de temps désormais. Mais il veut lui envoyer une dernière salve avant de faire sa valise. Histoire de la rendre un peu plus impatiente de le retrouver.

Il sait l’effet qu’il peut lui faire. Il sait aussi comment la surprendre. Il veut aussi se faire plaisir. Alors, même s’il ne se fera pas jouir cette fois, cela est interdit, il tutoiera ses limites. 

Voyage (49)

Photo par Rab sur Flickr

La nuit a été courte. Il a œuvré à la satisfaire jusque tard mais, même avec le sentiment du devoir accompli, il a eu du mal à trouver le sommeil. 

C’est que, tellement heureuse de son cadeau du soir, elle lui a promis qu’il aurait une surprise sous le sapin.

Il est impatient de la découvrir et c’est dès l’aube que, nu et terriblement excité, il se saisit de son téléphone. 

Il n’a qu’une seule image : une sensuelle carte de vœux. Mais il a surtout un lien vers une archive qu’il s’empresse d’ouvrir.

Il sourit, heureux : le cadeau valait l’attente. 

Voyage (44)

Dernière journée de travail avant une semaine de vacances bien méritées. Il ne va pas chômer pour autant.

Elle a peu dormi et lui a laissé une foule de demandes sur sa messagerie qu’il doit accomplir tout au long de la journée. 

La première lui plaît tout particulièrement : il lui a dit hier qu’il n’aurait pas de réunion avant dix heures et elle veut qu’il ne s’habille qu’à ce moment-là. Il commence donc sa journée nu devant son ordinateur et la perspective d’être surpris ainsi par un appel impromptu en visio lui procure une excitation incontrôlable.

Les choses commencent bien. 

Voyage (35)

Envie de faire du shopping ? De retrouver cet endroit où il se sent à l’aise ? Il s’est rendu dans son love shop habituel après quelques mois à lui avoir fait des infidélités.

Il est resté le même et pourtant tant de choses ont changé. Le rayon dédié au BDSM s’est étendu, comme s’il s’était accordé à l’évolution de ses goûts.

Il passe un long moment à regarder ces nouveaux jouets dans les présentoirs. Ils lui promettent tant de choses.

Mais il n’achètera rien. Pas sans Sa bénédiction. Car il veut plus que tout partager le moment de l’acquisition avec Elle. 

Voyage (34)

Journée off. Il en avait besoin. Alors il n’a ouvert les yeux qu’en milieu de matinée. 

Il est temps qu’il se connecte et épluche sa messagerie. Elle lui a probablement écrit et pour rien au monde il ne la ferait attendre. 

À sa grande surprise, il n’a pas reçu de demande particulière. Juste celle d’être créatif. Cela il sait faire. Surtout quand il a du temps. 

Les idées fusent. Il les met en boîte. Il verra bien par la suite lesquelles mériteront d’être envoyées. 

Il est temps d’allumer sa caméra et de l’appeler en visioconférence. 

Il ne s’est pas rhabillé.

Voyage (33)

Il se réveille difficilement après une nuit passée à se réveiller bandant et en sueur, sans le moindre souvenir du pourquoi. Juste la sensation fugace d’un plaisir qui s’est refusé à lui dans son inconscient. 

Il aurait certes pu s’assouvir pour se rendormir apaisé. Mais non, il s’est contenté de quelques caresses, comme pour apprivoiser la bête qu’il avait entre les jambes. 

Mais ce matin elle a encore faim. Alors il profite des quelques minutes dont il dispose avant de se connecter pour s’offrir à elle dans toute la superbe de son érection. 

Il se fera jouir au dernier cliché