Revanche

Mots contraints : Rivière, champ, suivre, sentir, esprit, larme, route, imperméable, survivre.

Il croit que m’offrir une rivière de diamants va lui ouvrir le champ des possibles et plus particulièrement mes cuisses ? Non mais il rêve ! Il a commencé à me suivre sur les réseaux sociaux il y a à peine deux heures et il s’imagine déjà qu’il peut m’acheter. Je crois qu’il ne connaît pas l’esprit de la maison et il va passer du rire aux larmes quand je vais publier les captures d’écran de ses DM. Avec sa prétention, il vient de mettre en route la machine qui va le broyer et, quoi qu’il arrive, je resterai imperméable à ses suppliques.

Je me frotte déjà les mains. Son ego ne devrait pas y survivre.

Les oulimots des copines et des copains.

Partage

Mots contraints : Encore, monteur, prudence, jaloux, ensemble, mentir, sauvage, nuit, aimer.

Je ne suis pas jaloux, bien au contraire . Elle n’a donc pas besoin de montrer la moindre prudence pour choisir ses amants ni même de mentir sur les moment où elle les reçoit puisque nous les choisissons ensemble. 

Elle en reçoit d’ailleurs un nouveau cette nuit. Une bête sauvage qui ne demande qu’à être apprivoisée à en croire son profil sur l’application. Je n’ai aucun doute quant au fait qu’elle y parvienne. Ce brave garçon ne sait pas encore à qui il va avoir affaire.

Je crois que je vais aimer filmer cette rencontre. Et encore plus jouer les monteurs avec elle quand il s’agira de sélectionner les meilleurs passages pour les diffuser sur notre site. 

Les oulimots des copines et des copains

Au suivant

Mots contraints : Sirène, maigre, tendrement, mur, pluie, chinois, bord, rester, ainsi 

Tenir jusqu’à la sirène et ne pas jouir trop vite, tel était notre leitmotiv à tous alors que nous nous affairions sur le corps trop maigre de celle que l’organisateur nous avait attribuée. 

Quand le signal sonna, nous formâmes un mur devant elle et c’est tout sauf tendrement que nous la couvrîmes d’une pluie de foutre qu’elle accueillit avec un sourire extatique. Notre mission était terminée.

C’était une expérience nouvelle pour moi. Me polir le chinois, au bord de la jouissance, au-dessus d’un corps et rester ainsi jusqu’à ce qu’on me dise de lâcher les vannes.

Je ne détestai pas.

Les oulimots des copines et des copains

Image Iris Swan / Flickr

Mon mec à moi

Mots contraints : Tempête, bière, maison, aube, messe,  pouce, héros,  sortir, silence.

Le voilà qui fait la gueule parce que je suis rentrée à la maison à l’aube. Tempête dans un verre d’eau que tout cela car si je n’étais pas là à faire bouillir la marmite à la sueur de mon nombril, vous croyez qu’il pourrait se tourner les pouces comme il le fait ? 

Et puis il est bien content, après la messe, que j’aille faire triquer Monsieur le curé en confessant toutes mes turpitudes avec les gars du coin. Même que le héros de la dernière c’était pas moins que Monseigneur l’évêque.

Si la nouvelle devait sortir ça ne serait pas de la petite bière je vous le dis. Mais je ne suis pas une balance et mon petit prêtre gardera le silence, j’en suis sûre.

Bref il est parfois chiant mon homme, mais je l’aime.

Les oulimots des copines et des copains

Quai d’Orsay

Mots contraints : Blesser, pot, méchant, vélo, réveil, personnel, ministère*, démolition, escalier

Sans vouloir être méchant ni la blesser, je pense qu’elle a un petit vélo dans la tête pour être ainsi adepte de la démolition anale. Pensez donc : pas plus tard qu’il y a une semaine, elle s’est fait casser le pot par tout le personnel mâle du ministère où elle faisait un extra pour une réception. L’histoire dit qu’elle a monté le grand escalier central en douze stations pour autant de queues pour atteindre son golgotha, un diplomate africain au membre démesuré qui a achevé de la crucifier.

Mais le plus fort c’est que, après ce genre de fantaisie, elle rentre se coucher comme si de rien n’était et, à son réveil, son œillet est intact, comme vierge. 

Elle a un truc c’est certain.

Les oulimots des copines et des copains.

(image Georges Lezemby /Flickr)

Vacances

Mots contraints : Mer, soleil, vent, sable, serviette, musique, roulis, château, parasol

Des couples qui se baladent au milieu des pins parasols à la recherche d’un coin où poser leur serviette.

Le roulis des hanches de ces dames quand elles s’offrent à ces messieurs, et la musique de leur plaisir que le vent emporte, qui emplit la forêt et attire les voyeurs qui viennent leur rendre hommage de la plus liquoreuse des façons 

Le soleil qui se couche sur la mer alors que, sur le sable, se préparent de nouvelles réjouissances. 

Quand j’y pense, c’est vraiment la vie de château ces vacances, même si tout s’y joue en plein air.

Je reviendrai.

Les oulimots des copines et des copains

Abstinence

Mots contraints : Bête, pays, magique, souhait, danse, balance, meilleur, fardeau, sobre

Cela va probablement vous sembler bête mais je n’ai aucune envie de libérer le génie de la lampe. Parce que mon seul souhait ce n’est pas la fortune ou la gloire. Non, ces choses-là ne pèsent pas grand chose si je mets mon amour pour elle dans la balance.

Mais le fardeau que je porte est trop lourd pour espérer quoi que ce soit. Rester sobre n’est pas chose aisée pour moi et et aucun pouvoir, même magique, ne fera de moi un homme meilleur, sinon celui de ma volonté. 

Alors peut-être que, un jour, si je m’en sors, elle m’ouvrira les bras pour quelques pas de danse. Et elle m’emmènera dans un pays merveilleux.

Milady

Ne te caille pas le raisin chéri, tu vas voir, ça va bien se passer. 

C’est ainsi que la professionnelle à qui j’avais décidé de confier ma première fois m’accueillit. Ce fut tellement bien que j’y retournai souvent. Elle se montra patiente et pédagogue, sans doute pour me fidéliser en tant que client. J’appris notamment d’elle ce souci du détail dans les choses de l’amour qui fait de moi un amant apprécié. 

Jusqu’au jour où, estimant qu’elle n’avait plus rien à m’apprendre, elle me raccompagna au portail de sa résidence. 

  • Tu dois voler de tes propres ailes maintenant. Sois libre de mettre qui tu veux dans ton lit. Ce ne sera plus moi, plus jamais. N’y vois rien de personnel, les choses sont ainsi.

Je ne la revis jamais. 

Je n’ai pas la prétention d’être particulièrement sentimental, il ne faut pas l’être dans mon métier. Mais, pourtant, quand je repense à elle, j’ai les yeux brillants.

Romance

Mots contraints : Île, chercher, jamais, dessus, casser, solaire, lune, bois, tête

Je n’aurais jamais pu seulement rêver d’un baiser de sa part.  Vous imaginez donc ma tête quand un beau jour elle m’a demandé à brûle-pourpoint si j’avais envie de lui casser le cul. D’autant plus que joignant le geste à la parole, elle s’est mise à quatre pattes devant moi et s’est troussée jusqu’à la taille pour m’offrir la vision de sa lune. Rester de bois était parfaitement impossible. Céder à sa demande sans la moindre préparation aussi. Je suis donc allé chercher préservatifs et lubrifiant avant de lui passer dessus.

Ce fut divin.

Je savais que mon amie des îles était une personne solaire. J’ai alors découvert qu’elle pouvait aussi être une sacrée coquine.

Les oulimots des copines et des copains

(image Tresore Prada Hawkins / Flickr)

Lendemain

Mots contraints : Matin, montagne, brillant, fatigué, marche, café, sucette, bleu, perdu

J’ai perdu le compte de ceux avec qui je baisais quand cette montagne de muscles est venue me présenter sa queue qui était tout aussi hypertrophiée que le reste de son corps.

Le brillant qu’il avait à l’oreille et sa grosse veine bleue qui palpitant sont les dernières choses dont je me rappelle car tout est parti en sucette après, et là, au petit matin, nue au milieu de tous ces hommes endormis, j’essaie de rassembler mes souvenirs en buvant un café.

Ce qui me surprend, c’est que je ne suis pas fatiguée. Si j’ai les yeux brillants, c’est de luxure. Je ne suis toujours pas assouvie et je me dis qu’il va falloir remettre les garçons en marche si je veux l’être. 

La pleine lune a décidément de drôles d’effets sur moi.

(image Evan Ruel / Flickr)