Dans l’espace personne ne vous entendra crier

Mots contraints : Vigne, artificiel, neuf, goût, café, miel, estrade, gravité, continuer

C’est encore mieux que l’Eden : nous sommes dans le ciel, sans besoin de nous coller une feuille de vigne sur le sexe pour nous balader, et ce paradis, même s’il est artificiel, nous convient tout à fait. . 

Tout a commencé au sein de ce groupe de neuf personnes, réunion de trois trouples. Nous regardions je ne sais plus quelle chaîne en buvant un café matinal et régénérateur après notre folle nuit quand, avec sa voix douce comme du miel, Elle nous a demandé de nous taire et d’écouter. À l’écran, un gars sur une estrade parlait, dans une forêt de micros, d’une expérience de communauté dans l’espace et l’idée de baiser en l’absence de gravité nous a immédiatement séduits. 

Nous avons postulé, été retenus et cela fait maintenant deux ans que nous évoluons en autarcie dans notre station. La Terre continue sûrement de tourner sans nous, nous sommes heureux de nous passer de ceux qui la peuplent.

Les oulimots des copines et des copains.

Cinématique de l’impact

Mots contraints : Laboratoire, bibliothèque, sorcier, souvenir, pâle, cinématique, imitation, chaîne, vivre.

Comment tirer ce rat de laboratoire de ses recherches ? Ce n’est pas bien sorcier finalement. Il suffit d’évoquer le souvenir de cette soirée où, prétextant lui offrir un ouvrage de référence pour ses recherches tiré de ma bibliothèque, je lui avais offert un cours sur la cinématique des instruments qui avait fait passer son postérieur du rose pâle au rouge sombre. Il n’a, depuis, de cesse de vivre encore ce moment et, s’il a parfois eu la tentation d’aller voir ailleurs, il préfère toujours l’original aux imitations et je n’ai jamais eu à le couvrir de chaînes pour le retenir.

Les oulimots des copines et des copains

Reconnaissance

Mots contraints : Main, graine, gel, rencontre, flûte, rose, atteindre, continu, lotus.

Depuis qu’Elle a mis l’ascendant sur moi, la graine de la dépression ne germe plus dans mon esprit. Comment s’y est-Elle pris ? Eh bien il Lui a suffi de glisser sa main ointe de gel en moi dès notre première rencontre. Il Lui a pas fallu bien longtemps pour comprendre qu’il ne fallait pas me jouer de la flûte ni m’offrir des roses mais bel et bien se montrer entreprenante pour atteindre son but. Nous entretenons depuis une correspondance en continu quand nous ne pouvons pas nous voir et j’envisage de me faire tatouer une fleur de lotus sur l’épaule pour montrer à quel point j’ai atteint la paix intérieur avec Elle. 

Performance

Le performer arriva sur la scène, précédé de roulements de tambour et nous présenta un godemiché hors normes : 

  • Oyez oyez braves gens ! Avec l’aide de mon assistante préférée, Ursula ici présente, je vais me prendre cet énorme jouet dans le baba.

Le public manifesta sa surprise comme un seul homme :

  • Vraiment ? 
  • Oui et merci d’avance d’attendre avant d’applaudir que le tour soit fini. Les dimensions de l’objet, que je vais faire pénétrer bien profond dans mon cul, nécessitent une grande concentration.

Je me hasardai à une question :

  • Et du désir aussi, non ?
  • J’ai la chance de vivre de ma passion.

Révélation

Mots contraints : Riche, attendre, pièce, mots, facile, cachette, émotion, sort, assez.

Le ton utilisé sur le billet qu’elle m’a envoyé sonnait comme la promesse d’une soirée riche en émotions alors j’ai accepté son invitation.

Et me voilà dans une pièce plongée dans le noir, à attendre depuis un temps qui me paraît infini qu’elle décide de ce qu’elle va faire de moi. Je commence à en avoir assez lorsque, sans dire le moindre mot, un homme sanglé dans un drôle d’uniforme me sort de ma cachette et me mène jusqu’à elle. 

  • Il est facile de céder à ses pulsions mais il l’est moins de vivre la frustration. Voilà ta première leçon, tu peux repartir.

Tout s’éclaire. 

  • Qu’il en soit ainsi Madame.

Les oulimots des copines et des copains

Telle est prise…

Mots contraints : Destin, été, illimité, dessous, chaleur, jardin, dépendance, contre-courant, convoquer.

Le destin s’est montré facétieux avec moi cet été. J’étais persuadée du pouvoir quasiment illimité que je pouvais sur la population de mes amants et quand j’ai débarqué uniquement vêtue de mes dessous puis que j’ai vu le regard de tous ces mâles en chaleur qui m’attendaient dans ce club dont j’ai fait mon jardin secret, j’en ai d’autant plus pris conscience. 

Ces coquins m’ont pourtant montré la dépendance que je pouvais envers leurs liqueurs les plus intimes. Figurez-vous que ces coquins, que j’avais convoqués pour les boire, sont allés à contre-courant de mes attentes en m’arrosant. C’était bien, c’est certain, mais j’ai dû ravaler ma frustration.

Les oulimots des copines et des copains.

Thérapie

Mots contraints : Bord, plastique, carnivore, tournesol, marteau, nocturne, dépression, ritournelle, quitter. 

Cagoulé et le mors entre les dents, je suis au bord de l’extase. Le sexe de plastique dont elle s’est harnachée me perfore le cul avec la régularité et la force d’un marteau pilon, à peine lubrifié par une cuillère d’huile de tournesol tandis que, en bonne carnivore, ses dents sont plantées dans mon épaule.

Vous me croirez ou pas mais c’est la répétition de ces séances nocturnes qui, bien mieux que des cachets ou n’importe quelle thérapie, m’a permis de sortir de la triste ritournelle de la dépression et je ne quitterais ma position actuelle pour rien au monde.

Les oulimots des copines et des copains

Un drôle d’oiseau

Mots contraints : Bord, plastique, carnivore, tournesol, marteau, nocturne, dépression, ritournelle, quitter

Il est d’une rare distraction et un peu fêlé sur les bords. Il ne manquerait plus qu’il soit sourd et j’aurais une parfaite réplique du professeur Tournesol, à la plastique près, la sienne étant nettement plus avantageuse que le personnage d’Hergé.

Bref, si je ne l’ai pas encore quitté, c’est grâce à son physique mais surtout à la façon qu’il a de s’en servir lors de nos activités nocturnes sans jamais que cela ne tourne à la ritournelle. Et c’est en bonne carnivore que je continue de me délecter de la moindre parcelle de sa chair.

Parce que, je dois vous avouer, un zozo pareil, il y a de quoi devenir marteau ou faire une dépression.

Caprice de star

Une autre interprétation de la semaine 28 des oulimots

Mots contraints : Saison, excuses, vérité, drone, ressentir, phénix, apathie, dernier, amant. 

Le réalisateur vient de m’appeler : faute de budget, la scène avec mon amant ne se passera pas au bord de la piscine d’une villa d’architecte mais dans le jardin d’une maison Phénix en plein milieu d’un lotissement. La seule chose qu’ils gardent c’est la prise de vue depuis un drone, pour ne pas que l’intérêt du film s’en ressente trop m’a-t-il dit.

J’ai buggé quelques secondes et, quand je suis sortie de mon apathie, je me suis mise à hurler qu’en vérité, lui et le producteur étaient les derniers des radins, qu’ils pouvaient se carrer leurs excuses dans le cul et que la saison une du récit de mes ébats serait aussi la dernière s’ils ne mettaient pas la main à la poche. 

Caprice de star ? Peut-être. Mais il ne faut pas me prendre pour une conne !  

Les oulimots des copines et des copains

Observation

Sous la contrainte de la semaine 28 des oulimots

Mots contraints :  Saison, excuses, vérité, drone, ressentir, phénix, apathie, dernier, amant.

Je ne peux pas m’empêcher de le ressentir à chaque début de la belle saison, ce regain de vitalité, comme si j’étais un phénix renaissant des cendres de l’hiver. 

Est-ce parce je sais que, s’il y a des frimas, ce seront les derniers ? Peut-être mais la vérité est ailleurs. C’est surtout parce que, tout autour de chez moi, la nature sort de son apathie et mes voisins de chez eux pour l’entretenir. Je n’ai alors plus qu’à sortir mon drone pour choisir parmi eux qui sera mon prochain amant. Je ne me cherche pas d’excuses pour procéder ainsi, ils sont parfaitement au courant et jouent le jeu.