Offrande


Nuque renversée,

Yeux clos, bouche dessinée

Toute à son plaisir

Publicités

Cassandre assassinée

Atone,  alors c’est donc à cause

De ces nuits que l’on te propose

Que tu es tombée de sommeil

Au fond de ce lit tout propret,

Pour mieux te réveiller après

Et nous promettre des merveilles

Las, et tous ces amants qui passent

Avec leurs serres de rapaces.

N’ont ils jamais pu entrevoir

Que c’était contre ta nature

De les trouver dans leur voiture

Quand à peine tombait le soir

Donc n’en fais surtout pas des tonnes,

Lorsque sans fin tu t’abandonnes,

À des amours imméritées

En échange de ces promesses

Qu’on ne te fait que pour tes fesses.

Ne t’en laisse jamais compter

Lost Angel

Mon ange, ce soir là, avait perdu ses ailes,

Chassée d’un paradis à tout jamais perdu.

C’était pour mon plaisir qu’elle l’avait voulu

La rendant à mes yeux pour toujours la plus belle.

Sa longue robe noire et ses grands cheveux d’or

Dans lesquels, par pudeur, elle s’était drapée

L’auraient pourtant aux yeux de tout Dieu disculpée

D’héberger un démon dans ce si joli corps.

Ivre de son plaisir alors elle s’endort

Dans mes bras que l’éclat de son rire mordore

Et qui lui font alors le plus doux des berceaux

Je voudrais l’embrasser mais elle est si lointaine,

M’abreuver de ses lèvres , oh divine fontaine,

Pour en faire jaillir son plus ardent ruisseau