Poétesse

Faire des vers, chez certains, est un exercice qui les met en apnée. Au point de les rendre aphones ou, pour le moins, muets du stylo. Comme si ce dernier devenait une bien encombrante prothèse.

Et il y a ceux, comme toi, pour qui litotes et anaphores coulent de source. Tu es en poésie comme dans tes pénates et les alexandrins sont les arpents de ton jardin secret.

Alors je te le dis ici. Cela m’envoûte bien plus sûrement que n’importe quel sort vaudou. Et je te fais cette requête : n’aie de cesse d’écrire et nourris-nous encore de tes mots.

Une réflexion sur “Poétesse

  1. Un superbe compliment, pour dire à cette dame combien tu l’apprécies, non pour son apparence extérieure ou pour des raisons bassement matérielles, mais pour son être profond !
    Je pense que ça va décupler sa créativité.
    Et comme je la devine remplie d’humanité, je parie qu’elle va demander une carte de membre premium au Club des Émotifs Anonymes !

    * si tu pouvais me filer son adresse, que je puisse lui parler poésie… 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s