Je t’aime à l’italienne

— Ti piace petanche ? Voglio giocare con le tue palle.

Ma maîtrise de la langue de Dante était par trop limitée pour saisir le sens des paroles de Flora ma belle romaine. Et, faute de comprendre ce qu’elle me disait, j’aurais pu décliner son offre si, à titre indicatif, elle ne m’avait pas mis franchement la main au paquet, renforçant ainsi l’axe syntagmatique de son énoncé.

Hormis l’aspect foutraque de son entrée en matière, elle me tenait donc morphologiquement par les couilles. Ce qui aurait pu être douloureux eut au contraire pour effet, l’expansion immédiate de mes corps caverneux et donc une érection sans la moindre gradation depuis l’état flaccide.

Il était donc temps de lui faire la contre proposition d’une partie de billard maintenant qu’ensemble nous pouvions conjuguer l’usage de queue, boules et trous.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s